Jia Zhangke

25 05 2008

Dans une récente entrevue accordée à TV33 dans le cadre du Festival de Cannes, le cinéaste chinois Jia Zhangke explique que son pays est en train de vivre de profonds bouleversements, à cause de l’ouverture des marchés et du mouvement de mondialisation, mais que, malgré cette ouverture, bien peu de véritables échanges culturels ont eu lieu.

Son film se veut un pont, une fenêtre sur la Chine, ses habitants, leur cosmogonie, leur vision du monde. J’ai très hâte de me laisser guider à travers les rues de Chengdu par ce brillant réalisateur qui, depuis ses touts débuts, a opté pour des productions privées, refusant de voir ses films soumis à la censure de la sphère publique.

Synopsis:

Le film du Chinois Jia Zhangke avec Joan Chen, Lu Liping, Zhao Tao, a pour décor la ville industrielle de Chengdu. L’usine 420 et sa cité ouvrière modèle disparaissent pour laisser place à un complexe d’appartements de luxe baptisé « 24 City ». Trois générations, huit personnages, se croisent entre nostalgie du socialisme passé pour les anciens et désir de réussite pour les jeunes. (Le Monde.fr)
 

Pour en savoir plus sur le septième art en Chine:

www.chinacinema.fr







Actions

Informations

Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>




  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!