Le peuple chinois a donné naissance à de grandes choses. Précurseur dans plusieurs domaines, il a, entre autres, inventé la poudre à canon, dont on rapporte l’apparition en Chine au VIe siècle.

Hier, il a offert au monde un spectacle pyrotechnique à couper le souffle, un ballet de feu et de couleurs qui a ému des millions de (télé)spectateurs. 

Et cependant qu’explosaient toutes ces flammes rouges, vertes et bleues dans le ciel noir, cependant que cette grandiose démonstration de beauté souffletait les visages ouverts, je me disais qu’il était bien triste et bien honteux que cette poudre magique ne serve pas seulement à alimenter de merveilleux feux d’artifices…