C’est bien connu, les déménagements sont une occasion parfaite de se débarrasser des vieilles babioles que l’on traîne avec soi depuis des lustres. Et moi, un déménagement, j’en ai un GROS qui s’en vient. Ces dernières années, j’ai essayé de me faire escargot, un peu par choix, un peu par « pauvreté forcée » (ah! la vie d’artiste!) mais pas la peine de se leurrer: qu’on le veuille ou non, des valises de fille c’est TOUJOURS loouuuuurd!!!!!

C’est donc avec grand bonheur que j’ai découvert dans mon quartier un « point vert ». Un endroit merveilleux où donner en adoption les vêtements dont je ne veux plus, les casseroles cabossées, les piles, les pots de peinture coagulée et même mon vieil ordinateur. Ordinateur? Ah oui! Ce machin de plastique contenant des brassées de métaux lourds et autres composés chimiques aux noms tous plus exotiques les uns que les autres! Ouais…. ben il s’avère que nos ordinateurs salissent ÉNORMÉMENT les jupes de notre pauvre dame nature. Que fait-on, alors, avec tous ces débris de l’ère électronique? Avec nos i-pod cassés, nos lecteurs MP3 désuets, nos consoles Wii massacrées? On les expédie en Inde! Ta-dam! C’est beau, hein, être brillants de même?

Par chance, tout n’est pas noir au rayon des cathodiques: plusieurs initiatives de recyclage, réutilisation et remise à neuf de nos électrobabioles sont à l’oeuvre un peu partout.

Je vous invite d’ailleurs à lire 2 articles du CyberScience à ce sujet:

http://www.cybersciences.com/cyber/fr/magazine/octobre_2007/reportages/mon_ordinateur_au_recyclage_.html

http://www.cybersciences.com/cyber/fr/magazine/septembre_2007/reportages/inde