Ces dernières semaines, les gouvernements européens et américains ont sorti de leurs chapeaux des sommes pharaoniques pour sauver du naufrage le vaisseau vermoulu du capitalisme. Ce lourd paquebot répandant dans son sillage un fuel noir qui axphyxie nos vies…  

Alors que le plan Bush se met péniblement en branle, salué par le scepticisme des experts, des voix s’élèvent: qu’en est-il des autres?

Ceux qui attendent depuis des années un système de santé digne de ce nom aux États-Unis?

Ceux qui luttent pour la ratification du Traité de Kyoto et sa mise en application effective?

Ceux qui espèrent la distribution massive de médicaments accessibles aux bourses des plus démunis en Afrique?

Ceux qui ont faim, qui ont soif?

Il reste quelque chose dans le chapeau, pour ceux-là?

Allez, oncle Sam, sois sympa et fais encore apparaître des lapins soyeux et de gros sous dorés!