Hammam

26 08 2008

À mon grand bonheur, le Voir publiait cette semaine un article au sujet des nouveaux Hammam qu’on retrouve à Montréal!! Yééééééé!!!! Bon, quand j’ai vu le prix, j’ai pas mal déchanté… mais Ah! Les joies du Hammam!!J’ai eu la chance de les découvrir lorsque je demeurais en Tunisie, je ne manquais pas d’y aller au moins à toutes les 2 semaines, puisque le prix était dérisoire – environ 5 dollars pour un traitement complet!!

D’ailleurs, la première fois que j’y ai mis les pieds, les Tunisiennes nous trouvaient bien sales, nous, les Occidentales, avec toute cette crasse accumulée qui jonchait le sol… quelle horreur!!!

Mais ce qui m’a le plus frappée, au Hammam, ce n’est pas la lumière tamisée et la vapeur, la masseuse qui vous frotte vigoureusement la peau, ses gros seins ballant au-dessus de votre visage, les odeurs de savon et d’huile ou les oranges qui flottent dans des bassines glacées et qu’on offre aux baigneuses pour se rafraîchir, non, c’est plutôt le côté social.

En effet, les femmes (et les hommes, à des heures différentes) se réunissent au Hammam comme on se réunit sur le balcon pour prendre une petite bière: elles jasent, elles rient, elles se lavent mutuellement les cheveux, se frottent le dos en choeur et échangent sur leur vie, leur famille. Les enfants jouent dans leurs pattes, les pieds dans les seaux d’eau, ça grouille de vie, au Hammam! Rien à voir avec les centres de beauté tous propres et parfumés des banlieues cossues de Tunis ou des villes occidentales. Bien sûr, je ne dirais jamais non à un bon massage et à un traitement de princesse avec onguents et crèmes précieuses mais j’avoue que j’ai une prédilection pour les Hammam authentiques, ceux des quartiers populaires, où on peut piquer « une jasette su’l perron » avec les voisines…

Si vous avez la bourse assez remplie, allez vous faire envelopper, peler ou tripoter, ça fait tellement de bien!! Et si le porte-monnaie déborde, quoi de mieux que de voler vers un pays arabe pour aller suer tout votre stress dans un Hammam authentique!

Saha !!



Vivement lundi!

6 07 2008

Dimanche matin. DIMANCHE MATIN!!! Le voisin rénove à grand coups de scie ronde et de tronçonneuse (ça me fait un vibro-massage gratisssss dans mon lit), quelqu’un est en train de monter une scène pour un spectacle de danse sur la place du marché (marteaux et trompettes, s’il-vous-plaît!), quelques ivrognes traînent les relents d’une nuit folle dans leur manteau (en s’égosillant pour nous la faire partager, évidemment)…

L’Espagne, c’est beau, c’est ensoleillé, ça fleure bon l’ail et le jasmin… MAIS MAUDIT QUE C’EST BRUYANT!!!!

Barcelone, vieille ville en perpétuelles rénovations, pétaradante de toutes ses mobylettes qui paradent en ronds sur la place du quartier (quelle peste!), la voix claironnante de ses mégères qui s’enflamment à toute heure du jour ou de la nuit, ses vendeurs de gaz qui cognent sur leurs bouteilles de butane pour annoncer leur présence, les enfants qui font exploser les pétards qu’ils ont achetés chez le marchand du coin, le DJ amateur qui fait son show sur la terrasse d’en face, les klaxons indignés d’un conducteur qui veut sortir de son stationnement bloqué par une autre voiture mal garée, les cris de joie des singes du voisin qui cultive une jungle dans son jardin, l’alarme d’un magasin qui hurle à qui mieux-mieux sans que personne ne s’en formalise… AH!!!!! CE BRUIT!!!!!

Et en plus, la Ville nous a coupé l’eau par accident aujourd’hui…

Là, là, vraiment, señores… VIVEMENT LUNDI!!



À bicycleeette

3 05 2008

Ah! La campagne française! Les champs bien peignés tels des gamins endimanchés avec la raie au milieu, le soleil qui fait rougir les coquelicots, les brebis dans les clos…

Quand on partait de bon matin, quand on allait sur les chemins, à bi-cy-cleeeeet-te!

Magnifique! Bucolique! Cher! (Le petit pot de beurre et le petit pot de miel… 10 euros chaque! Mais enfin… il faisait tellement beau!)

Et puis, tous ces villages aux noms merveilleux: Moustachou, Gignac, Saint-Guilhem-le-désert…  et ceux carrément extraordinaires: Viols-en-laval, Saint-Bauzille-de-putois (wow!) – J’imagine le présentateur du bal régional annuel: « On invite maintenant les Violeuses-en-Laval à se choisir chacune un Bauzilleux-de-Putois pour la prochaine danse… » – Ouf!

Et puis Montpellier, ah! Quelle belle découverte! Une ville grouillante d’étudiants surpris en flagrant délit d’école buissonnière – la faute aux petites terrasses sympa qu’on trouve à chaque détour, aux places ensoleillées, aux églises sombres et fraîches.

Quelques « maudits Français » par-ci, par-là, il est vrai (un prof d’université a même déjà demandé à ma soeur de faire un travail écrit plutôt qu’une présentation orale, allégant que ses camarades de classe et lui-même n’allaient pas comprendre son accent!!!!!) dont le souvenir s’efface rapidement devant le sourire chaleureux de la plupart des Montpelliérains.

Une ville farouchement verte, où les tramways sillonnent les rues pavées pour les piétons. Une ville-labyrinthe, un noeud de sens uniques et de culs-de-sac à rendre fous les conducteurs étrangers qui doivent en faire 5 fois le tour pour retrouver leur hôtel… car vraiment, personne ne peut les aider, pas même les gens de la place qui vous regardent d’un air mi-amusé, mi-désolé en haussant les épaules… d’ailleurs, j’ai probablement pollué 3 fois plus que la normale à cause de ça. Hmm… pensons-y. À la fin, j’avais envie de leur dire: « D’accord, j’ai compris, la prochaine fois je l’amènerai, ma bicy-cleeeeet-te! »  😉






  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!